Marlène Schiappa :
« Madame Bovary, c’est ma boussole Sud »

« Avec quel(le) écrivain(e) rêveriez-vous de passer une soirée ? »

Erik Orsenna sûrement. Mais j’ai la chance de dîner souvent avec de grands écrivains grâce à mes éditeurs, comme récemment autour de Jean Viard, ou autour de Manuel Carcassonne : j’ai rencontré Valentin Spitz qui publie un roman sur sa grand-mère fantasque et ogresse, Juliette de Saint-Tropez (Stock). Si je peux citer une écrivaine disparue pour cette soirée, j’invite le « charmant petit monstre » Françoise Sagan, dont j’aime presque plus les interviews que les romans. Sa vie en est un… Pour la citer : « Ce n’est pas parce que la vie n’est pas élégante qu’il faut se conduire comme elle. » Ou, mieux encore : « L’élégance, c’est de savoir jusqu’où on peut aller trop loin. »

Related Posts

Laisser un message